ISIS et OSIRIS

Publié le par 83600

New_IMG_1341.jpg

Temple de Dendérah, Osiris reprend vie...
Pour chercher l'étincelle, lire le texte (ci-dessous) de la légende...


Osiris enseigna aux humains les rudiments de l'agriculture et de la pêche, tandis qu'Isis leur apprit le tissage et la médecine. Pendant ce temps, Seth régnait sur les contrées désertiques et hostiles ainsi que sur les terres étrangères. Jaloux de son frère, il projeta son assassinat. Pendant un banquet en l'honneur d'Osiris, Seth offrit à l'assistance un magnifique coffre, jurant de le céder à celui qui l'emplirait parfaitement. Quand vint le tour d'Osiris, qui fut le seul à y parvenir, Seth fit refermer et sceller le coffre, tandis que ses complices chassaient les invités et tenaient Isis à l'écart... Seth jeta le coffre dans le Nil, qui l'emporta dans la mer Méditerranée. Osiris mourut noyé et c'est pour cela qu'il est souvent représenté le visage de couleur bleu ou vert.

Après l'assassinat de son époux, Isis se mit à la recherche de son corps. Elle le retrouva à Byblos au Liban, d'où, après maints stratagèmes, elle le ramena en Égypte pour l'enterrer et le pleurer. Seth finit par découvrir le tombeau, sortit le corps du caveau et le dépeça en quatorze morceaux qu'il dispersa dans le Nil. Isis, l'épouse et veuve fidèle, retrouva les lambeaux du corps de son bien-aimé, sauf le phallus, avalé par un poisson. Elle le reconstitua en argile, puis elle entreprit de rassembler le corps meurtri de son défunt mari, avec l'aide de sa sœur Nephtys. Elle embauma le cadavre, assistée par Anubis, lui redonnant une dernière étincelle de vigueur. Lorsqu'il fut ranimé temporairement par Isis, qui lui insuffla la vie, Osiris put la féconder. Elle lui donna un fils, Horus, « Le vengeur de son Père », qui combattit son oncle Seth dans des joutes interminables. Le tribunal des dieux finit par trancher, Horus entra en possession de son héritage et occupa le trône d'Égypte, comme pharaon après lui.

Commenter cet article

trublion 22/03/2010 09:55


Le manichéisme était déjà à l' honneur, opposant le bien et le mal.
Je me demande si de déifier la nature et les sentiments humains, n' était pas une façon de se dédouaner.
Tu es comme ma femme, passionné par cette époque !
Elle m' a gavé la bibliothèque de ses bouquins !
Mais bon, je ne dis rien, c' est une saine passion !
Bonne journée


Bibi, une auteur sur Agitare Rem 21/03/2010 14:51



Qu'est devenu le poisson

Dis donc, 83600, je croyais que les proses de photos étaient interdites en intérieur? Pas en cet endroit?

Où est donc située cette superbe fresque?

Amicale bise