Paroles, paroles...

Publié le par 83600

La température baisse, le “plan grand froid” est réactivé et le rappel du discours du candidat Sarkozy refleuri sur le net, à défaut de revenir sur les télés et notamment celles du service public…

Mais qu’avait donc dit le candidat NS:

Nicolas Sarkozy affirmait que s’il était élu, plus personne ne dormirait sur le trottoir d’ici à 2 ans.

C’était à Charleville-Mézières, le 18 décembre 2006.

Le candidat Sarkozy s’était donné deux ans pour y parvenir à partir du jour de son élection.

Voici le texte de cette promesse électorale:


“Je veux, si je suis élu président de la République, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. Parce que le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez le bien : si on est plus choqués quand quelqu’un n’a pas un toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société
qui s’en trouvera remis en cause.”

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2009/12/15/s-d-f-mais-qui-oserait-dire-que-m-sarkozy-ne-tient-pas-ses-promesses

EH BIEN  OUI,  M.  SARKOZY A TENU PAROLE :

 ede8a6cc-ab0e-11dc-ade0-eed152764bae.1260823761.jpg               evac5.1260823891.jpg

Commenter cet article

83600 17/12/2009 11:52


Tu le dis toi-même, les combines... et j'ajouterai les magouilles qui surgissent du côté de ceux que l'on nomme "riches"
favorisés de plus en plus par le pouvoir en place. Moi je ne les envie pas, j'ai ma conscience de citoyen et d'être humain, c'est peut-être ça l'identité française.


trublion 17/12/2009 11:17


la pratique montre que lorsqu'on est pauvre, on aimerait payer des impôts, ce qui induirait qu'on gagne plus , mais il sembler bien que les riches ont bien des combines pour en payer le moins
possible.
En fait, on sait bien qu' il y a peu de chance pour que change notre statut, alors il reste soit à accepter son sort, soit à se lamenter.
Ne crois surtout pas que j' approuve tout ce que fait monsieur Sarkosy, mais il a tenté de réaliser quelques unes de ses promesses.
Cela dit, il se pourrait bien que la révolte gronde, parce depuis l' Euro, on s' est bien fait avoir, comme avec les 35 heures, et là il n' est pas en cause.


83600 17/12/2009 09:05


J'espère que si tu étais riche, tu accepterai d'être imposé comme les autres, c'est à dire sans être protégé par un
bouclier. Moi je ne les envie pas ces messieurs car je pars du principe que l'on ne peut pas bouffer toute la journée et conduire 10 voitures, un bateau et un avion en même temps ! Quant à ton avis
sur un éventuel autre président tu es devin pour savoir qu'il n'aurait rien fait. Moi, je suis pragmatique et observe ce qui se passe en temps réel. En définitive, tu remontes à la royauté et
semble satisfait de ton sort. Ah les français ont fait une grosse bêtise, celle d'avoir coupé la tête à ce bon Louis. Rassures-toi, la nouvelle dynastie est arrivée, Nicolas, Jean, Louis...
L'histoire est un éternel recommencement !!! Gare aux têtes, au retour du front populaire... la suite tu la connais. Bonne journée.   


trublion 16/12/2009 21:05


tu as beau dire, le ramdam actuel sur les blogs est plus fait  pour nuire à Sarkosy que pour plaire aux Sdf qui ne verront pas leur sort changer parce que des blogueurs s' unissent pour
dénoncer une promesse qu' aucun homme au monde n' aurait pu tenir
Moi je pense sincèrement qu' on a amélioré la façon de réagir, et la prévention, ce qui n' empêche qu' on peut toujours faire mieux. La situation ne date pas du mandat de Sarkosy , mais la crise
oui.
 et personne ne peut prétendre qu'un autre aurait mieux fait , le richissime Strauss Kahn qui nous promettait des impôts supplémentaires par ex.
Le monde est ce qu' il est , et du temps de la royauté , c' était déjà comme ça !
Tout le monde critique les riches, mais tout le monde aimerait être à leur place, moi le premier .


Florentin 16/12/2009 18:02


Difficile de persuader les gens que les SDF sont pour la plupart des malheureux. Bof ! Traitons-les de fainéants et retournons à notre petit confort ! Flo.