VOTE aux REGIONALES

Publié le par 83600

Voici les résultats des élections régionales de mon bled

2010
 
1696 inscrits, 882 votants (52 %),
-FN 208 (24,16 %) 
-Droite classique 321 (37,28 %) 
-Gauche 332 voix (38,50 %)

2004
1419 inscrits, 946 votants (66,67 %)
-FN 215 voix (23,47 %),
-Droite classique 345 voix (37,66 %) 
-Gauche 356 (38,86 %)

En 2010 avec 277 inscrits en plus par rapport à 2004, les candidats des trois partis arrivés en tête ont moins de voix qu'en 2004.
J'en conclue la victoire de l'incivisme. Ceci est sans doute le reflet de ce qui se passe au niveau national et personne n'en fait mention... 

Commenter cet article

ppcaillou 28/03/2010 11:53


le mot incivisme ne me paraît pas le bon,  mais on ne va pas faire de vocabulaire... Je n'ai pas voté, et pourquoi ? parce que c'était, dans ma région ( eh oui il s'agissait de régionales et
non de nationales comme tous les guignols qu'on a vu sur France 2 voulaient bien nous le faire croire... ) choisir entre la peste et le choléra... Je vote normalement en Languedoc et n'ai pas eu
l'envie de faire 450 km pour choisir entre le sortant et le conglomérat de gauche... n'est-ce pas là de l'incivisme que de dire "votez pour un qui n'a pas tout à fait vos idées, pourvu qu'on
ait un siège" n'est-ce pas détourner la démocratie ?... je ne me crois pas plus incivique qu'un communiste languedocien pur et dur qui voterait pour Patrice Drevet ( je n'ai rien contre lui
personnellement ) ou Poitou-Charente pour un membre du Modem...  


trublion 23/03/2010 09:46


Je pense aussi que les politiques ont trop montré leur volonté de s'installer, avant que de montrer ce qu'ils savaient faire.
Alors, plus personne ne croit en eux


Florentin 22/03/2010 17:01


Je crois tout de même qu'on a beaucoup insisté sur l'abstention record de ce scrutin. Cherchant à lui donner signification. De l'incivisme sûrement, mais aussi un ras-le-bol infini de la poltiique.
Quand on se tourne à gauche (avec sa guerre des chefs) ou à droite (et son gouvernement anti-social), on ne trouve rien qui vaille. Je comprends ce découragment. Même si j'ai du mal à admettre
qu'on aille pas aux urnes le dire. Ne serait-ce qu'en y déposant un bulletin blanc. la gauche a ici gagné, ça lui donne des devoirs : celui de construire un programme qui enthousiasme un peu
...